WP_20160327_12_49_56_Pro WP_20160327_12_50_33_Pro

Je vais vous parler un peu de moi vous le savez je m’appelle Ludmilla ce qui signifie en slave aimée de son peuple.

Mon grand père était Russe, arrivé en France à 26 ans à la deuxième révolution Russe ( révision d’histoire 1924 ) . Mon grand père oui oui vous lisez bien , mon grand père est né en 1898 , j’ai 37 ans aujourd’hui ca me fait toujours bizarre mais que voulez vous il a eu mon papa a 56 ans !

Enfin bref je m’éloigne, dans notre famille nous avons toujours fait Pâques de cette manière et je pérennise la coutume en espérant que mes enfants en feront autant.Nous faisons ausis la chasse aux œufs.

WP_20160327_09_16_41_ProWP_20160327_09_16_54_Pro

Ce qu’il faut savoir , c’est que Pâques chez les Orthodoxes c’est LA fête ! Je vais donc vous expliquer cette coutume.

Que mange-t-on ? un site qui vous donnera aussi les recettes

La table de Pâques en Russie offre toujours une profusion de plats. Mais les signes de Pâques sont essentiellement les œufs durs colorés et les gâteaux : koulitch, paskha avec toutes ses variations, et des tartes au fromage blanc.

Le koulitch est un gâteau pascal qui ressemble à une brioche.

WP_20160327_16_39_17_ProWP_20160327_16_40_00_ProWP_20160327_16_39_35_ProWP_20160327_16_41_28_Pro

Les paskha se font dans des moules pyramidaux, que l’on peut trouver dans les magasins russes, mais il est possible d’en fabriquer : découper quatre planches en forme de trapèze isocèle, de 25 cm à la base et de 5 à 6 cm en haut (on peut aussi utiliser un pot de fleurs propre.

La tarte au fromage blanc (vatrouchka)

Niveau salé on a le Koulébiaka au saumon (koulibiac) les  Pirogui, pirojkile (pirojkis ) Boeuf à la Stroganov( strogonov) , Cochon de lait farcie ,bortsch …

 

Venons en au fait notre coutume -La bataille d’œufs :

WP_20160327_12_51_52_ProWP_20160327_12_51_54_Pro

Nous nous la faisions comme cela : on est tous attablé le plus jeune de la table prend un œuf coloré et tape doucement mais fermement l’œuf de son voisin de gauche.

Celui des deux qui a l’œuf entier continu le combat et va heurter le prochain voisin de gauche jusqu’à ce que tous les œufs de la tablée soit tapé, le vainqueur et le dernier qui a un œuf qui n’est pas fissuré.

On le met sur un coquetier en exposition. Le vainqueur se voit donner un œuf qui a la cuisson a éclaté ou fissuré.

On remet ca le soir même le vainqueur remet son titre en jeu . Puis on garde à la maison l’œuf vainquer jusqu’à la prochaine Pâques.

La croyance de cette bataille d’oeuf : LA chance

La coutume de la bataille d’œuf est répandue dans les pays de tradition orthodoxe. Après la célébration du samedi saint à l’église, lors du repas familial chacun choisit un des œufs décorés. Deux à deux, chacun frappe son œuf contre celui d’un l’autre. Le gagnant est celui qui parvient à garder son œuf intact, l’œuf vainqueur est aussi considéré comme signe de chance.

Dans les villages russes ca se passe souvent come ca : trouvé sur le net

Deux personnes prennent un œuf et se heurtent l’un contre l’autre. Celui dont l’œuf reste entier prend celui qui est fissuré. Ainsi, en passant de maison en maison, on pouvait gagner beaucoup d’œufs. Il n’était pas obligatoire de manger tous les œufs gagnés. Après avoir suffisamment mangé, nous en distribuions à quiconque en voulait. ».

 La préparation des œufs :

Pendant de longue années j’ai préparé les œufs avec mon papa, a cette époque nous ne pensions pas que le papier crépon pouvait être nocif.

On enroulé nos œufs dans plusieurs couche de papier crépon de couleur différente on les fermer avec un élastique et on les faisait cuire à la dure , pendant 1h45.

On prenait des gants mappa et on enlevait les œufs de leurs protection de papier et on les mettait a sécher , on prenait du saint doux et on frotter l’œuf pour lui donner un beau brillant puis on laisser refroidir tel quel jusqu’au lendemain midi.

Donc maintenant je ne fais plus la méthode de mon papa mais celle faite par nos aïeux .

Rien ne vaut la coloration naturelle que ce soit pour vos cheveux ou pour vos œufs. !!!

Pour le rouge des pelures d’oignons rouge que vous mettez dans l’eau de cuisson de vos œufs quand ils sont cuits vous éteignez et laisser macérer toute la nuit .

Faire de même pour le vert des épinards, le bleu le chou rouge , le jaune orangé l’oignon jaune, le rose la betterave……

Vous pouvez aussi mettre œufs dans des bas en nylon coupé et u déposé une fleur une herbe une petite plume …..cela laissera une empreinte lors de la coloration.

Voici mes œufs de cette année .

WP_20160327_12_49_56_ProWP_20160327_12_50_33_Pro

Cette année j’ai voulu coloré mes œufs avec une teinte un peu plus bleue , j’ai donc prit du chou rouge.

Voici les bases de la coloration écrit par un grand auteur Russe.

Tiré du livre de Henri troyat La Vie quotidienne au temps du dernier tsar un des auteurs préférés de mon papa et de moi et d’où vient le nom de mon 3eme Aliocha

Il y a toujours la préparation du koulitch, de la paskha et des œufs. Les œufs sont peints, dans les milieux artistiques, autrement on les colore. Comme il n’y a aucun produit chimique, on utilise des produits naturels : l’épinard pour le vert, l’oignon pour le rouge. Les kolkhosiens fabriquent des œufs en bois décorés et les vendent pendant toute la semaine de Pâques. IL y a toujours les lettres XB, Christ est ressuscité. J’en ai reçu un, décoré avec une église et les lettres XB, avec, un texte d’accompagnement peint sous l’église :  » Nous vous félicitons pour Pâques, chers camarades.  » L’œuf s’ouvre et en contient plusieurs plus petits à l’intérieur.

 

Je vous envoie aussi vers ce site qui vous parlera de la pâques russe à travers les peintres , très joli.

paskha2009

 

J’espère ne pas avoir été trop longue, mais je voulais vous faire partager cette coutume.

Publicités